Notre approche

L’ambition de notre ouvrage ''Les bases du coréen'' est limitée aux niveaux débutant et intermédiaire, c’est-à-dire approximativement à un niveau B2 dans le système du cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

Cet ouvrage se veut didactique, méthodique et léger afin de servir de référence et d’outil de révision en déplacement ou en cours.

A) La présentation est divisée en cinq grandes parties, selon un principe « d’entonnoir » (du plus général au plus spécifique) :
- une première partie traite des bases que sont notamment l’alphabet, la prononciation et la construction de la phrase ;
- la seconde partie traite de la conjugaison (temps, auxiliaires, verbes irréguliers) ;
- la troisième partie porte sur la morphosyntaxe (sujets, compléments) ;
- la quatrième partie explicite quelques expressions idiomatiques (exprimer par exemple l’idée d’« être sur le point de… », « ne pas valoir la peine de », etc.) ;
- la cinquième partie traite de questions de vocabulaire (dates, heures, placement, direction, etc.).

Le sommaire complet figure à la page suivante.

B) À chaque fois que cela était possible, nous avons présenté les leçons selon la structure suivante : 1) usage de la particule ou de l’expression 2) formation/construction 3) exemples 4) exceptions 5) une rubrique intitulée « pour aller plus loin » qui présente des notions plus complexes pour des étudiants de niveau intermédiaire.

Nous avons essayé de concilier les notions de la grammaire classique des années 70-80 avec les méthodes pédagogiques plus récentes, issues des programmes de l’éducation nationale française de 2002, 2007 et 2008.

Il n’est pas possible d’apprendre le coréen sur la base de cette simple grammaire, contrairement à une méthode de langue classique progressive, car nous avons dû avoir recours à des références croisées entre chapitres, parfois éloignés les uns des autres, afin d’être aussi exhaustifs que possible.


Page suivante

 .